© 2019 SU4E

  • Facebook
  • Instagram
StandUp4Elephants ASBL No. 0697 .952.810 Belgium

Picture of Ramu before the intervention of SU4E

Ramu needs your help !

It's thanks to you that a year ago, SU4E managed to save Ramu from a very dark future ...

To know more:

PROJET RAMU

Ramu est un éléphant d'Asie, mâle, âgé de 25 ans.

Les éléphants mâles adultes étant particulièrement difficiles à contrôler, et potentiellement dangereux, son avenir était plus qu’incertain et cela faisait un an qu’il vivait enchaîné au plus près lorsque SU4E s’est intéressé à son sort.

 

SU4E a mis en place un projet qui permettra d’accueillir Ramu de façon permanente et de lui offrir des conditions de vie confortables dans le respect à la fois de ses besoins et de son environnement.

Compte-rendu de l’état du projet :

 

Dans le corral, notre proposition de prendre Ramu en charge a apporté comme une infusion d'espoir et nous avons pu conclure avec son propriétaire un accord officiel en vertu duquel l’Organisation partagera, non seulement la responsabilité, mais aussi la charge financière de sa garde et des soins dont il a besoin.

 

En sus des améliorations évidentes, telles que le nouvel abri construit spécialement pour lui, c’est toute la petite communauté entourant Ramu qui a bénéficié de notre intervention. L’effet des petits coups de pouce successifs est cumulatif, le changement est perceptible à tous les niveaux et, tout particulièrement, dans le regain d’intérêt des mahouts pour leur travail et leurs éléphants.

 

Dans le même temps, le programme ELEPHANT HAPPY HOUR, qui représente l’autre branche  de notre activité, commence lui aussi à porter ses fruits

 

Étonnamment, c’est le propriétaire du corral lui-même qui s’est avéré le plus stimulé par notre intervention et ce, dans des proportions que nous n’avions pas anticipées. Il semble que la signature du contrat de coopération avec SU4E soit arrivée à point nommé pour lui redonner la confiance et le courage qui commençaient à lui faire défaut, et il est devenu un partenaire à la fois actif et enthousiaste.

En fait, ce propriétaire d’éléphants a toujours été atypique, disposé à tenter des approches différentes malgré la pression de ses pairs. Depuis notre association, il a entrepris une rénovation générale du corral qui profite à tous ses éléphants autant qu’aux mahouts et nous lui sommes très reconnaissants de tous ses efforts. 

 

Depuis que leurs quartiers ont été rafraîchis, les mahouts s’investissent davantage dans leur lieu de vie qu’ils se font une joie de nous faire visiter, et la fourniture par l’Organisation de nouvelles chaussures, sacs à dos, lampes torches, couvertures et autres objets du quotidien leur confirme, chaque jour un peu plus, l’annonce de temps meilleurs.

Les éléphants aussi profitent visiblement du changement d’atmosphère et se portent mieux, tant au physique qu’au moral. Quant à Ramu, il est maintenant protégé du soleil grâce au nouvel abri que nous lui avons construit et sous lequel il devrait pouvoir passer sa période de musth - qui a commencé il y a un mois - en toute sécurité, pour lui comme pour les autres. En outre, nous lui avons aussi trouvé le deuxième mahout qui lui manquait encore !

 

Nous sommes par contre toujours dans l’expectative quant au choix d'un terrain où nous puissions construire une infrastructure permanente nous permettant d’accueillir Ramu sur le long terme. Le choix du lieu est important car son bien-être exige qu’il ait un accès direct à la jungle et à la rivière. Nous sommes actuellement en pourparlers pour la location d’un terrain de plus ou moins deux hectares, répondant à ces critères, et situé à Kumroj, mais rien n’est conclu à ce stade.

 

Le nouveau corral, à Kumroj, disposera d'un enclos « de nuit » permettant de garder un éléphant mâle adulte - Ramu - non enchainé (à terme, l’idée est de pouvoir faire bénéficier un maximum d’éléphants de ce dispositif) et de logements pour 10 mahouts ainsi que pour les membres de SU4E et pour les volontaires que nous prévoyons de pouvoir accueillir.

ramu en musth

LE MUSTH

Ramu a fait sa période de musth au mois de février (durant 41 jours) il est à l'âge où il sera en musth pendant au moins 3 mois par an chaque année. A ce stade, nous avons pu terminer la construction de son abri provisoire, ce qui lui assure un emplacement ombragé pendant la journée, un espace suffisant pour se mouvoir, un lieu adéquat où dormir et un accès illimité à l'eau, et constitue un progrès majeur par rapport aux années précédentes où il était resté enchaîné en plein soleil sans aucun accès à l'eau.

 

Néanmoins, un éléphant en musth a particulièrement besoin d'un environnement calme, cet état les rendant extrêmement sensibles aux bruits et perturbations extérieurs. La location actuelle reste donc inadéquate.

 

 

 

 

L'URGENCE!

 

A ce stade, l’urgence est de déplacer Ramu. Outre le problème de sécurité, l’emplacement actuel du corral, en pleine ville, ne remplit pas les conditions sanitaires nécessaires au maintien d’éléphants. De plus, la proximité des hôtels, la circulation et les intrusions de touristes inconscients du danger autant qu’irrespectueux de la propriété et de la vie privée des mahouts qui vivent sur place créent des tensions bien inutiles. L’établissement de ce nouveau corral sera l’occasion de relocaliser aussi les 5 autres éléphants de l’établissement (4 femelles dont le bébé Sita).

 

La deuxième raison de notre décision de déplacer le corral est le fait que Ramu - comme ses congénères, a besoin de redécouvrir la jungle, son milieu d'origine. A l’heure actuelle,  la jungle où ils ne font que travailler, est beaucoup trop éloignée de la ville où ils ont leur corral, ce qui a pour conséquence non seulement de leur imposer de longs trajets totalement inutiles, mais aussi de les priver de leur nourriture naturelle (branches, feuillage, racines et autres fruits) qu’il est impossible de leur procurer.

Si les modifications relatées ci-dessus démontrent que le changement est possible, ponctuellement, il ne faut pas se cacher que nous restons loin du compte. Les conditions de détention des éléphants sont et demeurent une tragédie! Les habitudes sont difficiles à abandonner et les mentalités évoluent lentement, mais il y a de l’espoir. Nous sommes sur le terrain et la volonté est là, même si elle ne suffit pas : rien n’est possible sans votre soutien à tous !

Stable 1 (66 sur 71).jpg

Nous tenons aussi à souligner l'importance du rôle des mahouts, qui constituent l'une des clés du succès de notre projet. Nous avons la chance de pouvoir compter sur un groupe de mahouts motivés et attentifs. Sans la présence de Sujan, son mahout depuis 5 ans, en période de musth comme maintenant, Ramu serait quasiment incontrôlable.

 

Nous travaillons en étroite collaboration avec Sujan et nous sommes heureux de pouvoir constater l’évolution positive de son comportement vis-à-vis de Ramu autant qu’au niveau de la fierté toute neuve qu’il tire de son travail. Comme le reste des mahouts du corral, il semble que le projet de SU4E lui ait apporté un sursaut d’énergie et d’espoir !

 

Vos dons sont essentiels.

La prise en charge d'un éléphant coûte cher, même au Népal, et nous manquons encore de fonds, raison pour laquelle nous mettons en place un programme de bénévolat destiné à générer des revenus complémentaires.

 

Nous sommes à pied d’œuvre, au Népal, où nous nous battons au jour le jour pour faire avancer notre projet, mais c’est grâce à vous, amis des animaux et organisations dédiées qui nous soutenez, que nous avons l’espoir d’aboutir et d’améliorer concrètement le sort de nos amis en captivité.


Contactez-nous pour plus d'informations

Merci,

L'Equipe SU4E